logo-2
La porte du droit

La “loi Photoshop” française est en vigueur … Et maintenant ?

 

 

 

Bien que le photoshopping soit tout à fait banal dans les publicités et les éditoriaux de mode, les images retouchées d’un certain nombre de grandes marques de l’industrie de la mode – celles basées dans la capitale mondiale de la mode – auront désormais un aspect un peu différent. Faisant suite à un projet de loi déposé il y a huit ans en France, les photos de mode devront – à partir de dimanche – porter une notification si elles ont été modifiées numériquement pour rendre la silhouette d’un mannequin “plus étroite ou plus large.”

 

Oui, à partir du 1er octobre, la mention “Photographie retouchée” devra accompagner les images modifiées numériquement publiées dans la publicité, les médias, sur internet et dans les catalogues si la retouche “a modifié l’apparence physique des mannequins”, selon la loi française, qui a été officiellement adoptée en mars.

 

Autre aspect de la loi qui est déjà entré en vigueur : Les mannequins en France doivent passer un examen médical tous les deux ans et se voir délivrer un certificat médical attestant qu’ils sont en assez bonne santé pour travailler. Une attention particulière sera accordée, selon la loi, à leur indice de masse corporelle (“IMC”), qui est calculé en divisant leur poids par le carré de leur taille. (Remarque : l’Organisation mondiale de la santé considère qu’une personne présente une insuffisance pondérale si son IMC est inférieur à 18,5 et une insuffisance pondérale grave s’il est inférieur à 16).

Ne pas respecter la loi – que ce soit sur le front des mannequins “trop maigres” (certaines marques basées à Paris semblent avoir choisi d’ignorer manifestement cette disposition lors de la dernière série de défilés printemps-été, qui se déroule encore à Paris) ou en termes d’imagerie non étiquetée – pourrait coûter aux contrevenants à la règle une amende pouvant aller jusqu’à 44 000 EUR.

Quant à savoir si les marques choisiront de respecter la loi (par opposition à la risquer, pour ainsi dire et à prendre l’amende si elles sont prises en flagrant délit de ne pas étiqueter leurs photos retouchées) et/ou si le gouvernement français consacrera réellement des ressources pour s’assurer que la loi est, en fait, respectée, ce sont des questions entièrement distinctes.

Alors que le gouvernement français n’a pas indiqué comment – exactement – il prévoit de surveiller les dispositions relatives au photoshop nouvellement promulguées (ce qui pourrait suggérer que la mise en œuvre effective de la loi sera lente), Getty Images – une agence photo américaine – a récemment annoncé qu’elle travaillait immédiatement à la mise en œuvre d’une interdiction des images de mode retouchées en termes de son portefeuille. Les représentants de Getty, le plus grand fournisseur mondial de photos de stock, qui ne manquent pas d’être liées à la mode, ont déclaré que la société basée à Seattle n’acceptera plus les images de “modèles dont les formes corporelles ont été retouchées pour les faire paraître plus minces ou plus grandes.” La porte-parole de Getty, Anne Flanagan, a déclaré à NPR que la décision de la société était une “réponse directe” à la nouvelle règle de la France.

Facebook
Twitter
LinkedIn

Sommaire

Vous avez une question ?

N’hésitez pas de nous contacter